Un amour divin et un soutien familial

Lucia nous partage son témoignage sur la maladie. Comme Zélie elle a dû annoncer cela à ses proches et elle a tout confié dans la prière.

Bonjour à tous, je m’appelle Lucia, je suis mère de deux enfants (un garçon et une fille) et je voudrais vous partager mon témoignage sur ma maladie mais surtout le soutien de mes frères et sœurs par leur amour, leurs prières et leur foi. Tout cela transcrit leur confiance en Dieu. Dieu met toujours quelqu’un sur votre chemin pour vous aider à ouvrir les yeux et votre cœur.

Après mon déménagement de l’Essonne vers la Seine et Marne, il m’était impossible de prendre la voiture pour aller voir mon médecin traitant qui était dans le 91. J’ai donc trouvé un autre médecin plus près de chez moi. Elle m’a fait faire un bilan et une mammographie.

Le 10 juin 2017, le résultat de la mammographie tombe : j’ai le cancer.

Je ne ressens pas de douleur, pas de kyste. Je devais pourtant faire une biopsie. Je devais ensuite annoncer à ma famille ma maladie. Je n’ai pas pu avouer à ma mère que j’avais le cancer du sein. Je lui ai simplement dit que je passais des examens. Concernant mon père, je lui ai simplement dit que je devais me faire opérer et qu’il n’y avait rien de grave. J’ai demandé à ce que l’on fasse une chaîne de prières et je priai en disant « Seigneur je remets ma vie entre tes mains ».

J’ai décidé de partir en pèlerinage à Lourdes pour confier ma santé à notre maman du Ciel et lui demander de ne pas avoir de chimio. La voiture était cassée et nous avions peu d’argent pour assumer ce long trajet. « Seigneur je remets ma vie entre Tes mains ».

Un ami de mon mari nous a prêté une voiture et de l’argent pour que nous puissions faire ce pèlerinage. « Seigneur encore merci pour cet homme que tu as mis sur notre chemin ! »

Ma sœur et mon beau-frère m’ont accompagnée dans ce périple. Quand je suis arrivée à la grotte j’avais les larmes aux yeux, j’étais heureuse d’être là. J’y ai déposé tout ce qu’il y avait dans mon cœur pour que Marie intercède auprès de son fils Jésus.
Arrivée devant les piscines près de la grotte (où de nombreux personnes malades s’y rendent), mon entêtement m’empêchait d’y aller car pour moi il y avait trop de monde et je n’étais pas malade. Ma sœur, Violette, a patiemment insisté et j’y suis finalement allé. A la sortie de la piscine, j’ai réalisé que Marie et Jésus étaient vraiment présents dans ma vie. Je me suis mise à pleurer. J’en suis sortie consolée dans les bras des sœurs.

Nous sommes ensuite montés faire le chemin de croix dans la montagne. Nous avons rencontré une religieuse qui, après lui avoir expliqué ma situation, a pris mon contact afin de prier pour moi à la grotte. « Seigneur merci pour cette religieuse que tu as mis sur mon chemin »


L’opération avait lieu, en juillet 2017 « Seigneur je remets ma vie ». Dans la salle d’attente, un homme attendait, je l’ai rassuré comme j’ai pu et j’ai prié pour lui intérieurement ainsi que pour le personnel soignant. Cette confiance en Dieu ne m’a pas empêchée d’avoir peur, les médecins m’ont conseillée de penser à quelque chose qui me faisait plaisir. Immédiatement j’ai pensé à ma petite fille qui s’appelle Hailley. Vous ne pouvez pas imaginer la force qu’un enfant peut vous donner.
Une fois réveillée le docteur m’a dit qu’il n’y avait plus de cancer. Ce fut pour moi un grand soulagement. Mes larmes étaient mélangées aux remerciements. Je suis sortie de l’hôpital le jour des 18 ans de ma fille.
Je n’ai pas eu de chimio car j’ai été prise à temps. Si je n’avais pas fait les échographies je ne serai plus là aujourd’hui. J’ai dû faire six semaines de rayons tous les jours sauf le week-end. Le médecin m’avait prévenue que je serai brûlée. Une fois les rayons terminés, le médecin a examiné mon dossier et m’a demandé si j’avais bien réalisé toutes les séances. Je lui ai dit que oui et il était stupéfait car je n’avais aucune brûlure. Je lui ai expliqué que je suis croyante et que j’avais le soutien de la prière de mes frères et sœurs. 

Du 4 au 9 octobre 2018, je suis parti en pèlerinage à Jérusalem avec les gens du voyage. C’était mon rêve ! J’ai pu témoigner de ma guérison.
Je remercie encore à tous les médecins et infirmiers qui se sont occupés de moi. Merci Seigneur de les bénir. Merci Seigneur pour l’Amour que tu me donnes qui me comble chaque jour.